Ère magazine, édition août 2021

Sur un même territoire, la Nouvelle-Zélande offre une diversité incroyable de paysages. 23 villégiature requinquante dans les mares de boue à Rotorua, l’observation des dauphins à Kakouira, un bain chaud à la plage de Hot Water Beach ou la dégustation d’un riesling dans un domaine vinicole. Au quotidien, la Nouvelle-Zélande est un pays sûr, réputé pour la bonne gestion de ses institutions et son éthique environnementale. La culture et la langue maories sont mises en valeur. Coût de la vie: il est à peine meilleur marché qu’en Suisse. Il faut compter un budget de CHF 3500.– par mois pour un couple citadin. Logement : il est d’usage d’acheter son logement. On trouve des maisons dans une large gamme de prix, mais il faut prêter attention aux restrictions de vente aux étrangers. Fiscalité : l’année fiscale commence le 1 er avril, l’impôt sur le revenu concerne toute personne résidant plus de 183 jours par an en Nouvelle-Zélande et se calcule sur la base d’un taux progressif de 10.5 à 33% selon la tranche de revenu. AUSTRALIE, RENCONTRES MARQUANTES EN PERSPECTIVE En Australie, il y a les côtes et leur chapelet de villes, puis les étendues broussailleuses du bush, et enfin, à l’intérieur, l’ Outback , un arrière-pays aride, rougeoyant et vide. Sur cette île-continent, on peut s’égarer, se retrouver encerclé par un feu de forêt ou faire une ren- contre marquante. Par exemple avec un stone-fish (poisson-pierre habituellement caché dans les rochers et dont l’épine dorsale contient un poison toxique), un crocodile de mer (assez retors pour dissimuler ses 2 tonnes jusqu’à 100 km à l’intérieur des terres), une redback spider (araignée noire à dos rouge dont la pi- qûre nécessite un antidote). Sans oublier, en mer, une large gamme de requins et le terrifiant blue-ringed oc- topus (une pieuvre dont la morsure est mortelle). Qu’on se rassure pourtant, il y a aussi de paisibles mou- tons et d’inoffensifs kangourous. De plus, les habitants ont appris à composer avec la nature et la sécurité n’est pas un vain mot. Les Australiens ont développé un grand sens de la vie communautaire, y compris dans les villes, avec un zeste d’humour british et une décontraction à l’américaine. Une ambiance très « nouveau monde » assez éloignée des standards culturels européens. Nos retraités devront fréquenter l’Alliance française pour pra- tiquer la langue de Molière. Les côtes du sud ou du sud-ouest, entre Adélaïde et Brisbane, semblent plus propices aux longs séjours. Mais les étés y sont souvent caniculaires et les hivers humides et frais. Coût de la vie : il est comparable à celui de la Nouvelle- Zélande. Logement : certains grey nomads se déplacent avec leur camping-car au gré des saisons. Les logements se vendent souvent auction , c’est-à-dire aux enchères. Les séances d’enchères durent rarement plus de dix minutes, une célérité déstabilisante pour un Suisse, et le prix des maisons risque de s’envoler. La vente aux étrangers est soumise à autorisation. Fiscalité : l’impôt sur le revenu varie entre 19 cents et 45 cents par dollar de revenu, selon la catégorie fiscale et la tranche de revenu. A noter que les non-résidents fiscaux sont également assujettis à l’impôt. Un style de vie libre et décontracté semble promis aux seniors déterminés qui, grâce à un esprit entrepreneu- rial et à des moyens financiers conséquents, décro- cheront un visa longue durée… à renouveler. Au vu des enjeux, il semble opportun de passer quelque temps sur place (droit de séjour de trois mois sans visa), afin de vérifier si le coup de foudre à distance débouche sur un amour durable. Changez de vie en Océanie. Détails pratiques

RkJQdWJsaXNoZXIy OTIwODU=